[RACING] PROFILS LOCOMOTEURS ET DISTANCES DE PRÉDILECTION

[RACING] PROFILS LOCOMOTEURS ET DISTANCES DE PRÉDILECTION

La vitesse est l’élément incontournable à analyser pour suivre l’entraînement d’un cheval de course. Mais lorsque l’on pense à la vitesse, ce sont d’abord des temps de référence, des chronométrages et des réductions kilométriques qui viennent à l’esprit.

Or la clé de la vitesse se joue à un autre niveau : la vitesse trouve sa source dans la foulée du cheval. En effet, la vitesse est un calcul du nombre de mètres parcourus par seconde : la vitesse d’un cheval est donc la longueur de sa foulée en mètres (l’amplitude), multipliée par le nombre de foulées par secondes (la cadence). Le mécanisme unique avec lequel chaque cheval forme sa foulée détermine ainsi sa vitesse, sa stratégie d’accélération et influe sur sa capacité à encaisser la vitesse. Mieux connaître le profil locomoteur d’un cheval permet d’appuyer son regard et son ressenti de données objectives qui informent sur les distances de prédilection du cheval.

Ainsi les données peuvent apporter une aide à la décision aux entraîneurs lors des engagements. Comment analyser le profil locomoteur d’un cheval grâce à ses données d’amplitude et de cadence ? Quel est le lien entre le profil locomoteur d’un cheval et sa distance de prédilection ?

performance-mobile-min

ANALYSER LE PROFIL LOCOMOTEUR DE SON CHEVAL

Pour mieux connaître le profil locomoteur d’un cheval, la base de l’analyse est l’étude de l’amplitude et de la cadence.

L’amplitude d’un cheval est la longueur de sa foulée au trot et au galop. Celle-ci augmente avec la vitesse, il est donc intéressant d’étudier son évolution au cours de l’entraînement en parallèle de la vitesse. Des blocages, gênes osseuses ou musculaires peuvent entraver l’amplitude du cheval. Ainsi des anomalies dans l’évolution de l’amplitude peuvent être le signe de pathologies. Par exemple en cas d’amplitudes anormalement basses par rapport aux entraînements habituels, il peut être judicieux de demander un avis vétérinaire ou ostéopathique.

La cadence d’un cheval est le nombre de foulées que le cheval effectue en une seconde. De même que l’amplitude, elle varie avec la vitesse.

Horse training GPS heart rate monitor

PROFILS LOCOMOTEURS TYPES 

La cadence et l’amplitude augmentent très souvent au détriment de l’autre. En effet, tout comme chez l’humain, si la foulée s’allonge il sera logiquement plus difficile de soutenir une cadence élevée. De même, lorsque l’on souhaite accélérer le rythme de ses foulées, il devient difficile de tenir une longue foulée. Cela n’est pas une règle absolue mais il en va de même chez les chevaux de course. Par ailleurs, la cadence est souvent directement corrélée à l’endurance : une cadence élevée étant difficilement soutenable pendant une longue période de temps, celle-ci entravera donc une endurance élevée.

Chaque cheval ayant son style d’allure, on peut distinguer des profils génériques et théoriques.

IMG_1071
  • Sprinter – Courtes distances

Pour atteindre rapidement une vitesse élevée, une cadence élevée peut être un atout. En effet, une fréquence élevée de foulée permet d’atteindre plus rapidement la vitesse maximum qu’une foulée longue mais peu fréquente. En revanche, la cadence élevée ne sera pas tenable aussi longtemps qu’une foulée longue et moins fréquente. Améliorer la qualité de la récupération et le fitness du cheval permet de faire en sorte que le cheval puisse tenir cette cadence élevée plus longtemps que les autres chevaux et ainsi remporter le sprint.

  • Milers & Stayers – longues distances

Plus la longueur de la course augmente, plus l’endurance importe. Ainsi une cadence basse permettra de privilégier l’endurance et l’amplitude. La vitesse étant obtenue grâce à une foulée plus longue, les chevaux qui auront des aptitudes locomotrices propres aux plus longues distances se distinguent par une amplitude élevée et une cadence basse qui permet de tenir la longueur.

Sprinter Miler > 1600M Stayer > 2400M
Cadence (foulées par seconde) Plus de 2.43 Moins de 2.4 Moins de 2.35

Il est rare de rencontrer des chevaux ayant à la fois une amplitude remarquable et une cadence remarquable, de tels chevaux sortent véritablement de l’ordinaire et sont des chevaux aux profils de vitesse hors norme. Ainsi en caricaturant, la théorie dit qu’une amplitude élevée associée à une cadence moins remarquable correspond à un profil locomoteur de miler ou de stayer. A l’inverse, un profil associant une cadence très élevée à une amplitude moins remarquable, correspond plutôt à un sprinter. Comme toujours, il est pertinent de garder à l’esprit que les chevaux étant des êtres vivants et des sportifs de haut niveau, ces règles sur le couple Cadence/Amplitude ne constituent pas une science exacte mais donnent des repères utiles.

De plus, la fréquence respiratoire au galop étant liée à la fréquence des foulées, les capacités cardio-pulmonaire sont étroitement liées à la performance et au profil locomoteur. Un cheval avec une fréquence de foulées très rapide aura un cycle inspiration-expiration très court, à très haute vitesse, on peut presque atteindre l’apnée, si les chevaux ne sont pas préparés.

La musculature joue également un rôle prépondérant dans la locomotion. Des muscles puissants offrent des capacités d’accélération plus grande, donc plutôt propice aux sprinters.

Aide à la décision lors de l’engagement : qu’est-ce qu’un couple Cadence/Amplitude remarquable ?

Afin de fournir quelques ordres de grandeur pour appuyer l’analyse de l’entraîneur, voici quelques données issues des chevaux monitorés chaque jour par Equimetre.

Cadence Amplitude
Moyenne à 60 km/h des galopeurs monitorés par EQUIMETRE (travaux atteignant 55km/h) 2.43 6.85
Moyenne des trotteurs monitorés par EQUIMETRE (travaux atteignant 40km/h) 2.30 5.94

Chez un cheval de Groupe 1, on observera des amplitudes élevées de l’ordre de 7,5m et plus à 60 km/h. Il peut s’avérer utile d’utiliser des outils de comparaison afin de comparer les indicateurs suivants pour la cadence et l’amplitude :

  • Maximum : soit le record d’amplitude et de cadence lors de l’entraînement
  • A 60 km/h : cet indicateur permet de comparer les paramètres locomoteurs pour une vitesse identique, ce qui rend la comparaison plus pertinente. Il peut s’obtenir à la main sur la page relecture de l’entraînement ou dans la partie Analytics de la plateforme Equimetre. En effet, pour chaque entraînement, un algorithme calcule l’amplitude et la cadence à 60 km/h, même lorsque cette vitesse n’a pas été atteinte (dans ce cas, l’algorithme donne ce qu’aurait été l’amplitude et la cadence du cheval s’il avait atteint 60 km/h).

 Comment choisir l’entraînement référence ?

 L’exercice qui servira à effectuer la comparaison peut être un travail de vitesse, même sur une courte distance. On peut par exemple effectuer un travail en progression suivi d’une accélération franche sur 600m.

Veillez à toujours comparer ce qui peut être comparé (type de sol, qualité du terrain, météo, etc.).

optimiser performance entraînement

Pour fournir des arguments objectifs à l’entraîneur dans son processus de décision sur la distance à engager, il est possible de comparer un entraînement référence du cheval sur lequel porte la décision avec ceux d’autres chevaux. Par exemple si vous connaissez la distance de prédilection d’un cheval ayant déjà montré de beaux résultats en course, vous pouvez utiliser un entraînement référence de ce cheval dans votre travail de comparaison, afin de placer le couple Cadence/Amplitude de votre cheval par rapport à celui de votre cheval repère.

Ainsi le couple Amplitude/Cadence constitue le profil locomoteur propre à chaque cheval. Le comprendre et l’exploiter peut constituer une aide à l’entraîneur : des paramètres objectifs et chiffrés appuient sa décision quant à la distance à engager.

 

———————————————–

EQUIMETRE

EQUIMETRE est la technologie dédiée à l’entraînement du cheval de course qui permet de mesurer :

  • FRÉQUENCE CARDIAQUE (NIVEAU DE FC PENDANT L’EFFORT/RÉCUPÉRATION)

  • GPS ( DISTANCE/VITESSE/INTERVALLES/PARCOURS)

  • LOCOMOTION (AMPLITUDE/CADENCE)