[RACING] INFLUENCE DU SOL ET DE LA QUALITÉ DU TERRAIN SUR LA VITESSE

[RACING] INFLUENCE DU SOL ET DE LA QUALITÉ DU TERRAIN SUR LA VITESSE

Le type de piste va avoir de fortes conséquences sur la performance des chevaux. Ils sont tous affectés par l’état ainsi que la nature de la piste sur laquelle ils vont courir, mais ne vont pas être impactés de la même façon. Chaque cheval a un ou plusieurs types de piste pour lesquelles ses performances seront maximales. Il est donc intéressant d’analyser ses performances de vitesse régulièrement et sur plusieurs types de pistes afin de mieux connaître les aptitudes physiologiques et sportives de ses chevaux.

Comment analyser les vitesses à l’entraînement en tenant compte du terrain ?

Trotteur plage

La qualité des pistes va dépendre essentiellement de leur entretien. Par exemple, les pistes en gazon ont besoin d’un entretien très méticuleux. En effet il faut régulièrement les arroser, tout en faisant attention à la météo, fertiliser le sol, enlever les mauvaises herbes, aérer le sous-sol, tondre la piste, etc.

La météo joue un rôle essentiel car ce sont la pluie et l’humidité de l’air qui assouplissent les sols. Les chevaux avec une masse assez importante ont plus de mal à courir sur les pistes profondes.

Par exemple, si on regarde les vitesses moyennes sur les différents prix de Diane en fonction de l’état de la piste, on peut remarquer une très grande influence de l’état de la piste, avec une perte de presque 2 km/h sur la vitesse moyenne entre un terrain bon et un terrain très souple.

Capture d’écran 2020-07-02 à 15.21.54

LA MESURE DE LA QUALITÉ : LE PÉNÉTROMÈTRE

_N0G1285_filtered

La qualité des pistes est une des conditions qui a le plus de conséquences sur les performances des cheveux et donc sur les pronostics. Pour déterminer l’état de la piste, les régisseurs de l’hippodrome utilisent un instrument qui s’appelle le pénétromètre. C’est une tige de fer avec un point d’un kilo en forme d’obus qui s’utilise en le laissant tomber à une hauteur déterminée et en relevant ensuite la profondeur à laquelle il a pénétré dans le sol. Trois chocs consécutifs sont effectués à deux ou trois mètres de la lice à dix endroits clés de la piste. Toutes les données récoltées permettent de donner une valeur numérique moyenne qui va de 2,2 à 6, voire plus. On parle d’indice pénétrométrique mesuré le plus souvent en newton (N).

Le jour précédant les courses, les régisseurs mesurent l’état du terrain avant midi et publient l’indice et la qualification sur le site de France Galop. Le jour J à 10h ils diffusent sur le site de France Galop le qualificatif de l’état du terrain en prenant en compte l’indice de pénétrométrie mesuré la veille ainsi que l’évolution de la météo. Deux heures avant la réunion, les régisseurs décident d’un nouvel horaire de mesure du terrain. Pour finir, si en cours de la réunion les régisseurs aperçoivent un changement considérable de l’état du terrain, ils publient cette nouvelle sur l’hippodrome.

Dans certains hippodromes, quand le gazon est trop abîmé par le passage des chevaux, les ouvriers des pistes ont la possibilité de déplacer la lice qui délimite la piste vers une partie moins abîmée. Entre chaque course, les principaux trous sont rebouchés afin de sécuriser les pistes pour les prochains chevaux et jockeys. Les mottes de gazon sont replacées à l’aide d’un long marteau en bois appelé mailloche. Après la réunion, un travail complet de rebouchage avec des crocs en fer est effectué.

QUANTIFICATION DE L’INFLUENCE DE LA PISTE SUR LA VITESSE

Pour illustrer nos propos, nous nous appuierons sur les données recueillies à l’hippodrome de Deauville. Sur le graphique suivant sont présentées les données de vitesse. On remarque que la piste en PSF est la piste la plus rapide et que les terrains qualifiés de bon ou proche de bon sont généralement les plus propices aux meilleures vitesses sur gazon. On remarque aussi que les terrains collant, lourd et très lourd sont généralement les plus lents.

D’un point de vue de l’entraînement, à Deauville, il est très intéressant d’entraîner les chevaux sur la PSF pour leur donner l’opportunité d’expérimenter la pleine vitesse.

Offrir au cheval la possibilité d’aller chercher de très hautes vitesses à plusieurs reprises dans la saison est très intéressant, cela permet également de développer ses capacités locomotrices, de coordination, d’équilibre à pleine vitesse. Il est également intéressant de faire travailler les chevaux sur terrain plus lourd pour les muscler

_N0G1694_filtered copie

Dans l’idéal, un travail terrain lourd suivi de PSF peut permettre au cheval d’enchaîner un travail difficile puis une grande facilité de mouvement, ce qui d’un point de vue perception de la vitesse et pour le moral peut être très bon.

Capture d’écran 2020-07-02 à 15.22.07
Capture d’écran 2020-07-02 à 15.22.16

Par ailleurs, le monitoring des chevaux au quotidien sur la même piste mais dans des conditions différentes est très intéressant. Il permet de se rendre compte de quels chevaux ont le plus d’aptitude pour quel type de terrain.

Par exemple, un cheval qui sur terrain lourd a une vitesse réduite et une fréquence cardiaque élevée, est un cheval qui travaille beaucoup pour se déplacer, alors qu’un autre cheval pourra être plus à l’aise.

Mettre en regard l’analyse de la fréquence cardiaque d’un cheval avec celle de sa vitesse sur terrain lourd est clé pour mieux comprendre les préférences et spécificités athlétiques de ses chevaux. Pour mieux comprendre l’analyse de la fréquence cardiaque, le lecteur pourra se reporter aux différents articles portant sur la fréquence cardiaque.

————

Ces articles peuvent également vous intéresser :

—————
EQUIMETRE

Pictos_fonctions_noir

EQUIMETRE est la technologie dédiée à l’entraînement du cheval de course qui permet de mesurer :

 

  • FRÉQUENCE CARDIAQUE (NIVEAU DE FC PENDANT L’EFFORT/RÉCUPÉRATION)

  • GPS ( DISTANCE/VITESSE/INTERVALLES/PARCOURS)

  • LOCOMOTION (AMPLITUDE/CADENCE)