EQUIMETRE, le suivi de la performance sans les contraintes

Article initialement publié dans Jour de Galop numéro 3397, le 19 novembre 2018.

20180411-01-Arioneo-01-EquimetreFerme-Plongee-Retouche-A

Vétérinaire spécialisée dans la médecine du sport, Emmanuelle van Erck Westergren a participé à la validation scientifique de la solution EQUIMETRE.
Elle détaille le fonctionnement de ce capteur révolutionnaire et ses avantages.

 

Jour de galop – Qu’offre EQUIMETRE aux entraîneurs et pourquoi ces derniers devraient-ils l’utiliser ?

Emmanuelle van Erck Westergren – EQUIMETRE est un capteur connecté qui enregistre les données de vitesse, fréquence cardiaque et locomotion du cheval au cours de son travail. Chaque cheval a une sorte d’empreinte à la fois dans sa locomotion (via l’amplitude et la fréquence de ses foulées) et dans sa fréquence cardiaque. EQUIMETRE permet de suivre la réponse physique d’un cheval à son entraînement, d’évaluer s’il a une progression constante et normale et de détecter une mauvaise récupération, un changement de comportement cardiaque ou locomoteur. Nous sommes donc dans une logique non seulement de suivi d’un entraînement mais également de prévention d’éventuels problèmes de santé.

Emmanuelle Van erck Westergren

Jour de galop – Quels sont les principaux avantages et les points différenciants de la technologie proposée par arioneo ?

Emmanuelle van Erck Westergren – Jusqu’à présent, tous les systèmes permettant d’enregistrer ce type de données nécessitaient une intervention active de l’entraîneur. Il fallait non seulement entrer les données permettant d’identifier l’animal, installer l’appareil sur l’animal, mais aussi télécharger les données, les décoder… Avec EQUIMETRE, le boîtier lit la puce d’identification, se fixe en quelques secondes à la sangle, et les données enregistrées sont analysées par des algorithmes qui ne nécessitent pas l’intervention de l’entraîneur, qui les récupère le plus simplement du monde sur son smartphone par exemple. Ce n’est pas une contrainte, mais un vrai outil de communication avec les propriétaires. En effet, l’entraîneur peut transmettre les résultats analysés par EQUIMETRE, et il peut choisir quels paramètres il souhaite envoyer et ceux qu’il préfère garder pour lui. Il est totalement maître de cette forme de communication.

Jour de Galop – Pour vous, quel sera l’impact des technologies dans l’avenir ?

00QB6523bis

Emmanuelle van Erck Westergren – Nous avons beaucoup travaillé avec des partenaires évoluant dans le monde du sport. Tous les grands athlètes, comme les joueurs de rugby ou de football par exemple, sont suivis par des capteurs de ce type. Cela permet d’identifier les carences, les forces ou encore la réponse des joueurs à l’entraînement.
Le but, bien sûr, est d’optimiser le travail et de proposer des exercices sur mesure pour chaque joueur. Pour les chevaux, c’est la même chose : EQUIMETRE va permettre d’individualiser le travail. En détectant des paramètres anormaux, on réduit les risques de blessures, ce qui va dans le sens du bien-être du cheval, si important de nos jours.
C’est un sujet qui ne concerne pas que les courses : la FEI s’y intéresse beaucoup pour les courses d’endurance, secouées ces dernières années par un trop grand nombre d’accidents.