Les chevaux sont-ils stressés en concours ?

Comment les chevaux se comportent-ils en compétition ?

A l’occasion du dernier week-end de concours au Grand Prix Classic – Spring Break 2017, certains cavaliers ont pu tester le capteur Orscana et son utilisation pour connaître le comportement de leurs chevaux pendant le concours. Il arrive que les chevaux soient stressés en arrivant dans des boxes qu’ils ne connaissent pas, aussi qui ne s’est-jamais demandé si son cheval est calme la première nuit arrivé sur place ? Est-ce qu’il se couche, est-il vraiment dans de bonnes conditions pour les épreuves ?

taj

Savoir si un cheval est stressé dans un environnement inhabituel

« J’ai un cheval qui naturellement se couche facilement et grâce aux données d’activités je sais que le taux actif [cheval évoluant normalement dans le boxe] est toujours entre 15 et 25% et « agité » n’apparaît que rarement sur le diagramme. Je peux savoir si c’est pareil en concours ou s’il dort un peu moins bien qu’à la maison » explique Julien Bon, présent sur le Grand Parquet les 3 jours de compétition. « Après quand on est à la maison, je ne suis pas forcément avec lui toute la journée, parfois je pars tôt le matin et je vais rentrer un peu tard le soir donc ça me permet de voir comment il s’est comporté dans la journée pendant qu’il n’y avait personne. »

Arriver dans les meilleures conditions

Un autre de nos testeurs témoignent : « Pour l’utilisation du capteur Orscana en compétition, pendant le transport on va pouvoir s’assurer que le cheval ne transpire pas et donc qu’il arrive au mieux de sa forme le jour de la compétition, on va pouvoir s’assurer que le cheval ne s’est pas trop agité la veille du concours, on va pouvoir suivre son état de fatigue et voir combien de temps il reste calme ou allongé et son activité la nuit pour toute la durée du week-end »

S’adapter aux variations de température

De fortes variations de température se sont fait sentir tout au long du week-end (jusqu’à 15° C d’écart entre le vendredi et le dimanche). Aussi l’application a permis aux cavaliers de s’y adapter et d’anticiper les couvertures à mettre à leurs chevaux.

« Il m’a permis de m’adapter à des conditions dont on n’a pas forcément l’habitude ça a permis d’ajuster les couvertures parce que mon cheval a commencé à transpirer légèrement alors que visuellement je ne le décelais pas forcément. Nous on avait l’impression que la température diminuait beaucoup alors que dans le boxe, ça ne change pas énormément. Et donc ce matin tôt, j’ai pu anticiper et changer rapidement de couverture car il a fait plus chaud rapidement. » J. Bon – Cavalier de Taj (ci-dessuss)

couverture cheval transport
taj capteur orscana couverture chevaux