L’influence du Big Data sur le sport de haut niveau

Les objets connectés, au service de la performance

Big Data in the sports market

Il est aujourd’hui devenu impensable de regarder un match de tennis sans connaître la vitesse de frappe du service ou, pour un sportif professionnel, d’effectuer un entrainement quotidien sans surveiller son rythme cardiaque et son effort.

Depuis quelques années, l’Internet des Objets (IoT) et le Big Data viennent révolutionner le secteur du sport. Chez les professionnels aussi bien que les amateurs, l’analyse précise des données physiques de l’entrainement vient appuyer de manière significative l’interprétation des résultats.
La performance étant le maître mot liant sport et Big Data, toutes les évolutions technologiques se présentant au service de la filière sportive sont exploitées dans l’objectif de progression et d’amélioration.

Le Big Data existe depuis longtemps dans les sports comme le basketball, le tennis ou le baseball, pionnier de la data dans le sport et précurseur de cette révolution de la vision et de la gestion des sports dans le monde.

À l’échelle mondiale, le marché des sports professionnels représente plus de 90 milliards de dollars de revenus, marché qui offre une grande opportunité pour l’utilisation de la data dans tous les autres sports.

UN apport significatif pour les sportifs de haut niveau

Il existe aujourd’hui une multitude d’objets connectés qui révolutionnent le sport, apportant des milliards d’informations propres à chaque discipline.
Pouvant être un véhicule, une machine industrielle ou encore une place de parking, les objets connectés ont la capacité de capter des données brutes, pour les transmettre aux plateformes chargées de les transformer en information intelligente et exploitable.

Se déployant à une vitesse phénoménale depuis ces dix dernières années, les objets connectés sont maintenant adaptés à tout type d’équipement. Sous forme de montre relevant la fréquence cardiaque des runners, ou de boîtiers GPS intégrés dans le maillot des rugbymen pour enregistrer leurs déplacements, chaque sport a réussi à trouver la manière la plus pratique d’intégrer les objets connectés dans son quotidien, sans contrainte, afin de récupérer les données importantes et pertinentes qui leur sont désormais indispensables.

Ces outils de mesures physiologique et sportive apportent un suivi, une analyse et une comparaison des performances ainsi qu’une amélioration des statistiques destinées aux supporters et parieurs. À travers ces nouvelles technologies, chaque supporter, entraineur ou sportif peut trouver l’information lui permettant d’améliorer ses connaissances et sa vision du sport.

objets_connectes
photo-1512941675424-1c17dabfdddc

L’utilisation du Big Data ouvre des portes considérables : chaque sportif nécessite des séances d’entraînement adaptées. Avec la récolte et l’analyse de données précises et objectives sur chaque entraînement, il est possible d’adapter les séances d’entraînement, d’établir de nouveaux objectifs et de se focaliser sur un exercice en particulier.

Au-delà de la récupération et l’interprétation des données, ce suivi permet notamment aux sportifs de mieux connaître leur corps, d’intensifier ou de modérer leurs séances d’entraînement et de mieux savoir comment récupérer afin d’être toujours au meilleur de leur forme, en limitant le surentraînement.

des technologies renforçant la prise de décision

Ayant une grande responsabilité de l’impact des entraînements sur les joueurs et leurs performances les jours de compétition, les objets connectés viennent compléter de manière chiffrée et scientifique le feeling et la connaissance des coachs sportifs.

Sans remplacer le rôle des entraineurs, l’utilisation de ces outils et l’analyse des données permet d’appuyer les méthodes traditionnelles afin d’améliorer les entraînements, prenant en compte des paramètres objectifs et des informations concrètes sur les données physiques, physiologiques et sportives. Ils permettent de « mieux comprendre les facteurs qui impactent la performance d’un joueur et de maximiser son potentiel » comme l’explique l’analyste Richard Attias.

Les informations récupérées avant, pendant et après l’entrainement et la compétition permettent d’avoir un suivi précis dans le temps, ce qui favorise la prise de décision sur les programmes à suivre.

une révolution pour la ” user experience “

Le social media est la plus grande source de data concernant les supporters. A travers les différentes plateformes, ils peuvent interagir davantage avec les équipes, les joueurs, entre eux ou encore avec toutes les parties prenantes des évènements. Ils peuvent également trouver des informations supplémentaires à propos de leur sport préféré ou de leurs équipes favorites.

Les réseaux sociaux accélérant considérablement l’effet viral de l’information, les supporters sont une cible très réceptive à ce type de communication. Grâce aux réactions des supporters relevées sur les différents supports, chaque organisation peut avoir une idée très précise de leurs attentes, de leurs exigences et ainsi toujours améliorer les communications et la relation entretenue avec eux.

Les données des supporters vont inévitablement continuer à influencer les efforts en marketing et les décisions à propos des événements sportifs. Étant de véritables piliers pour la filière, ils jouent un rôle essentiel dans son évolution et doivent donc être maintenus au cœur de la stratégie des entreprises sportives afin de les fidéliser et en faire des prescripteurs.

Ce que les supporters recherchent avant tout, ce sont de nouvelles expériences.
Les organisations sont donc de plus en plus désireuses de réellement améliorer l’expérience utilisateur en mettant en place de nombreuses opérations permettant de découvrir de nouvelles manières de vivre le jeu : via leurs smartphones, les clouds ou même directement dans les stades, d’importants moyens vont être mis en place afin de le placer au cœur-même de la compétition.

How Big Data changes the User experience
formule_e

C’est le cas par exemple dans la Formule E.  Sorte de Formule 1 monoplace à moteur électrique, c’est grâce à l’application « Fan Boost » que les supporters peuvent voter lors des compétitions pour le pilote de leur choix. Les trois pilotes recevant le plus de votes se voient recevoir de l’énergie supplémentaire pour la fin de leur course.
Les résultats de la course dépendent ainsi de l’engagement des supporters. C’est par ce type d’opérations qu’ils s’investissent en tant que prescripteurs et se sentent davantage concernés par la compétition, en ayant un impact direct et visible.

L’implantation du Big Data dans la filière équine

Le sport est inéluctablement entré dans une nouvelle ère : celle de la data.
Il est désormais devenu très compliqué d’envisager une carrière sportive à l’écart du Digital, non seulement pour pouvoir évaluer ses propres performances, mais également pour faire face à celles des concurrents – qui utilisent la technologie au service de la perfomance.

Gagnant petit à petit la majorité des sports, c’est logiquement que le Big Data commence à faire apparition dans la filière équine.
L’utilisation des données précises et objectives mises au service de notre filière représente une réelle opportunité pour la dynamiser et la renouveler, tout en suscitant une interaction plus forte avec le public.

C’est dans cette optique, qu’Arioneo s’inscrit en tant que pionnier de l’implantation des nouvelles technologies dans ce secteur. En développant et proposant des capteurs connectés pour les chevaux, notre objectif est de réaliser un projet commun autour de la performance et de la santé du cheval visant à offrir de nouvelles perspectives pour la filière équine et l’accompagner dans cette transition technologique.

Screen Shot 2017-12-22 at 12.51.30