ACHETER UN CHEVAL GRÂCE À LA DATA

ACHETER UN CHEVAL GRâce à la data

L’arrivée de la data dans le monde des courses hippiques est un phénomène encore très récent. Cependant, son utilisation est en pleine expansion ces dernières années. Les entraîneurs commencent peu à peu à s’adapter à ce nouvel outil. L’utilisation de la data ne vient pas remplacer le travail de l’entraîneur, elle fournit des indicateurs supplémentaires pour conforter sa prise de décision. La data représente un véritable enjeu dans les ventes de chevaux de course : désormais il est possible de se baser sur de véritables indicateurs pour acheter un cheval. Ces datas confirme ou non le ressenti que le futur acquéreur à ou pas sur le cheval en question.

visuel acheter cheval avec data

Quelles sont les différentes parties prenantes de la vente d’un cheval de course et quelles sont leurs missions et méthodes de travail traditionnelles au cours de la vente ?

LES VENDEURS

Aujourd’hui, les propriétaires disposés à vendre leurs chevaux de course bénéficient de plusieurs options pour céder leurs chevaux. Parmi les méthodes de vente les plus classiques, on retrouve les ventes aux enchères et les ventes lors des courses à réclamer.

Les ventes aux enchères sont organisées par des maisons de vente. Elles réunissent vendeurs et acheteurs d’une catégorie de chevaux particulière, le prix est donc fixé par le plus offrant.

Les courses à réclamer sont des occasions pour acheter des chevaux à moindre coût et prêts à courir. Tous les chevaux au départ de la course sont à vendre. Le prix minimum de chaque cheval est défini préalablement à la course. N’importe qui présent sur l’hippodrome peut, à l’issue de la course, déposer un bulletin pour acquérir l’un des chevaux de la course et repartir avec sur-le-champ.

Avoir recours à un courtier est un véritable atout lorsque l’on souhaite acquérir un cheval de course. Le courtier est le meilleur intermédiaire entre les acquéreurs, les vendeurs, et les éleveurs. Il met ses connaissances du monde hippique et du marché des chevaux de course au service de ses clients dans tout le processus d’acquisition d’un cheval de course.

Il est également possible de vendre son cheval à l’amiable avec un acquéreur connaissant généralement déjà le monde des courses. Ce mode de transaction permet de réduire les intermédiaires et donc les frais engendrés par l’acquisition d’un cheval de course. Cette forme de transaction nécessite une bonne connaissance de l’environnement des courses et des bons contacts dans le milieu.

Les derniers types de vente de chevaux de course sont les ventes de Breeze-Up. Le principe des ventes de breeze-up est de présenter chaque cheval pendant un canter sur l’hippodrome où se déroule la vente. En général, les chevaux présentés sont des 2 ans déjà à l’entraînement, certains ont déjà couru, d’autres non.

 

LES ACHETEURS

Plusieurs critères rentrent en ligne de compte dans le choix et l’achat d’un cheval de course. La carrière et le pedigree des parents sont de très bons premiers indices sur le potentiel et le niveau du cheval. Si le cheval a déjà couru, son palmarès permet de se faire une idée très précise du niveau de performance du cheval et de ses capacités actuelles en course.

Naturellement, l’évaluation physique du cheval est pour beaucoup dans la valorisation des chevaux. Visuellement, les acheteurs concentrent leur attention sur les aplombs du cheval, sur la manière dont est faite sa musculature, son ossature, la longueur de son dos, la largeur de son poitrail, sa tête, ses pieds, etc. Ensuite la manière de se déplacer influe sur le prix du cheval, particulièrement pour les yearlings non débourrés, puisque le pas est la seule allure que l’on peut montrer à un acheteur.

Lors des ventes breeze-up, les acheteurs ont accès à plus d’information encore puisqu’ils voient le cheval travailler. On peut alors étudier la manière de galoper, de respirer, se faire une idée de sa bouche, ou de la nature de son caractère. Il est très intéressant pour les acheteurs de comparer les temps de référence effectués lors des canters et galops de la vente avec des données déjà existantes sur les mêmes distances d’autres chevaux du même âge déjà à l’entraînement. Ce travail de comparaison effectué pendant la vente permet de se faire une idée beaucoup plus précise du niveau de chaque cheval avant de l’acheter.

LES COURTIERS

Les courtiers sont de véritables intermédiaires dans les transactions entre les différents acteurs du monde des courses hippiques. Cet acteur intervient à tous les niveaux des transactions. Il est un véritable expert de l’environnement des courses et favorise le contact entre acheteur et vendeur pour que la transaction se déroule du mieux possible. Le courtier a également un rôle de conseiller dans le choix du cheval et dans toutes les démarches associées à l’achat, la vente. Il est parfois impliqué jusque dans toute la gestion opérationnelle des choix d’entraînement et de course du cheval par la suite.

LES VETERINAIRES

Dans le processus d’achat d’un cheval de course, l’expertise de transaction (visite médicale), réalisée par le vétérinaire, fournit au futur acheteur du cheval des garanties concernant l’état de forme et de santé du cheval. Cette visite médicale d’achat facilite la prise de décision de l’acheteur dans son processus d’acquisition.

Durant une visite médicale précédant l’achat d’un cheval, il est important de vérifier certains éléments qui influent sur l’état de santé et de performance du cheval au cours de sa future carrière. Le vétérinaire réalise un check-up complet du cheval, et porte une attention toute particulière aux membres du cheval en réalisant notamment des radios et échocardiographies. Les tests de flexion permettent de déceler d’éventuelles lésions tendineuses et ligamentaires. Les endoscopies inspectent les voies respiratoires afin de détecter d’éventuelles particularités qui pourraient causer des soucis à l’entraînement.

LES MAISONS DE VENTE

Les maisons de vente organisent les plus grandes ventes annuelles de chevaux. Chaque cheval présenté à la vente est exposé aux yeux de tous pendant son passage à la vente. Ainsi, chaque personne présente pendant la vente ou connecté en ligne peut enchérir sur le cheval présenté.
En règle générale, les frais de vente de la maison de vente aux enchères s’élèvent à 6-7% HT. Il est aussi possible pour une personne présentant un cheval lors d’une vente aux enchères de lui-même le racheter si le prix proposé par les acheteurs est trop faible ; les frais de ventes sont alors de 2% HT.
À ces frais de ventes, il faut ajouter les droits d’inscriptions des chevaux à la vente. Ces droits d’inscription sont dus à la maison de vente.
Chaque vente regroupe des chevaux de même type : les ventes d’élevage présentent par exemple des poulinières, des poulains, des parts d’étalon. Les ventes de yearling présentent des chevaux âgés d’un an qui n’ont encore jamais été entraînés.

Comment la data peut-elle apporter des informations supplémentaires ?

SUIVI LONGITUDINAL

Le suivi longitudinal d’un cheval de course peut être un argument de vente solide. Il apporte des éléments sur la santé et la performance d’un cheval de course à travers son fitness, sa vitesse et sa locomotion. Outil de prévention, il permet également de pouvoir suivre l’évolution des performances et déceler tout signe avant-coureur de pathologie chez le cheval.

Le monitoring du cheval à chaque entraînement peut aussi être utilisé pour montrer aux futurs acquéreurs le ou les meilleurs entraînements du cheval et les convaincre du niveau de performance de celui-ci.

ONE SHOT MONITORING

Avant l’achat d’un cheval de course à l’amiable ou avant sa mise en vente aux enchères, il peut être possible d’aller voir le cheval courir à l’entraînement. Cette visite est une occasion pour mettre un capteur sur le cheval et récolter les données de son entraînement afin de se faire une idée sur ses capacités.

 Lors de cet entraînement monitoré, on peut directement déceler le profil locomoteur du cheval grâce à la cadence et l’amplitude de ses foulées. Il faut être attentif à ses temps intermédiaires sur ses meilleurs 200m et 600m ; ces temps sont à comparer avec les temps des chevaux du même âge déjà monitorés à l’entraînement ou en course. La capacité de récupération du cheval après l’effort permet de situer le cheval par rapport aux autres chevaux du lot.

Pareillement, les rythmes cardiaques du cheval pendant et après l’effort sont très importants pour se faire une idée des limites du cheval et de l’effort que l’entraînement réalisé a représenté pour lui. En extrayant l’électrocardiogramme (ECG), il est possible de détecter d’éventuelles pathologies potentiellement impactantes pour le futur du cheval. Ces analyses permettent par exemple de détecter des anomalies au niveau des temps de récupération du cheval, des problèmes de locomotion ou encore déceler des pathologies cardiaques grâce à l’analyse de l’ECG. Cette analyse complète la visite médicale du cheval réalisée par le vétérinaire et permet de rassurer à 100% le futur acquéreur.

Ainsi, l’utilisation de la data pour acheter et vendre des chevaux de course est un véritable atout. Les données extraites permettent d’orienter les acheteurs vers les chevaux qui les intéressent. La mise à disposition de ces données par les vendeurs est un véritable avantage puisqu’ils démontrent leur professionnalisme et présentent un gage de confiance supplémentaire. Facteur de confiance et de transparence au sein de la transaction, l’apport des données pourrait-il être un élément de différenciation sur le marché des chevaux de course à l’avenir ?


EQUIMETRE

Pictogrammes animés en GIF Arioneo français